8 conseils (et outils) pour réaliser un pré-repérage photo

September 06, 2015  •  6 commentaires

DyrhólaeyDyrhólaeyPrès de Vik
Around Vik

L'immense plage de sable noir de Dyrholaey, au Sud de l'Islande

 

Il y a quelques jours, un ancien stagiaire m’écrit en me disant qu’il part pour le sud de l’Italie, et qu’il aimerait avoir des conseils pour faire un pré-repérage des lieux, en vue de réaliser les meilleures photos possibles durant son séjour sur place.

 

1- Découvrir ce qu'il y a à voir

S’il s’agit d’un lieu qu'on ne connaît absolument pas, les sites et guides de voyage du type Lonely Planet, mais également ceux disposant de photographies peuvent s’avérer très utiles pour trouver les gros spots à ne pas manquer (ce serait dommage de repartir de Basse Normandie sans avoir vu le Mont St Michel ou les plages du débarquement !) Les magazines orientés voyage (Géo, Grand Reportages, magazines de tourisme régional, etc) peuvent également être une source d'informations et d'inspiration intéressante.

 

Google Images est évidemment l'une des premières ressources à consulter

pour voir des images des endroits qui vous intéressent

 

2- Voir à quoi ça ressemble...

Pour me faire une idée des lieux, j’utilise Google Image et Flickr afin de voir à quoi ressemble la région que je souhaite visiter. Je commence par taper le nom d’une zone large, puis j'affine mes recherches en localisant de plus en plus (pays, région, ville, quartier, village, parc naturel, site particulier, etc.) Pour les zones à l'étranger, pensez à taper vos recherches en anglais, vous aurez souvent des résultats plus nombreux et plus pertinents.

 

Flickr est une véritable encyclopédie d'images prises par des photographes amateurs et pros, partout à travers le monde.

 

Panoramio est également utile, puisqu’il permet de zoomer sur un planisphère et de regarder les photos placées à l’endroit où elles ont été prises (qu'il s'agisse d'un piton rocheux ou d'un immeuble).

Les photos glanées sur le net sont rarement extraordinaires, mais elles donnent une idée de l’endroit, de la topographie, la végétation, des couleurs des lieux, etc.

 

Panoramio est très utile pour voir des images de zones très spécifiques,

d'autant plus lorsqu'on ne connaît pas les noms, puisqu'on les sélectionne sur le planisphère.

 

3- ... et voir ce qu'on peut en faire en termes de photo

Dans un second temps, je continue avec Flickr, mais aussi avec 500px afin d’avoir une idée de ce que des photographes plus aguerris ont fait dans ces lieux. Alors il est vrai que les photos de 500px sont souvent du même style (HDR, très colorées, voire kitsch), mais on se rapproche des interprétations artistiques que l’on peut imaginer sur place. Cela permet aussi de voir ce que tout le monde fait, afin d’essayer d’être plus original que la masse…

 

Si vous souhaitez photographier le paysage, il sera alors important de savoir reconnaître celles qui ont été prises à la saison à laquelle on visitera les lieux. En effet, si vous vous rendez en Islande en hiver ou en été, vous n’aurez pas du tout les mêmes paysages ni la même lumière. Il convient alors de se rapprocher de ce que l’on trouvera sur place.

 

L'avantage de 500px, c'est que les images sont notées par les utilisateurs de la plateforme.

Ainsi, seules les meilleures images remontent lors d'une recherche

 

4- Voir ce que font les photographes locaux

Je vais également chercher à voir ce que les photographes locaux réalisent en terme de photographies dans des styles qui se rapprochent de ce qui m’intéresse. Il s’agit alors de se nourrir de ces images, et, encore une fois, de voir ce qui a été fait et ce qui peut être fait. Cela met la barre souvent assez haut, mais il n’est jamais inutile de se lancer des défis. Et puis s'inspirer des photographes du coin, cela permet aussi de s'écarter de l'exotisme facile.

 

5- Topographie des lieux

Je passe alors à la phase topographie. J’utilise bien évidemment Google Maps pour explorer la région, mais sans abuser de la 3D. Il faut se garder des découvertes à faire sur place !

Il s’agit donc d’étudier la topographie locale, les reliefs, les collines, les vallées, la côte, les rochers…

 

En plus de permettre d'étudier le relief, la végétation (dans une certaine mesure) et la topographie d'un lieu, Google Maps, permet, à l'instar de Panoramio, de visionner des photos prises à un endroit précis

 

6- Angle du soleil et heures de lever et coucher

Parallèlement, j’ouvre l’application ou le site de The Photographer’s Ephemeris (TPE), dont les cartes topographiques sont très bien conçues. Ce site me permet alors de savoir où se couchera et se lèvera le soleil dans cette région, lors de mon séjour. Eh oui, le soleil ne se lève pas tout les jours exactement au même endroit ! Ce point varie légèrement jour après jour. En hiver, il se lève au sud est, et en été au nord est. Une colline peut alors complètement cacher les premiers rayons solaires si l’on ne se trouve pas au bon endroit. TPE peut alors vous faire gagner un temps précieux.

 

S'il est un outil que tout photographe œuvrant en extérieur devrait connaître, il s'agit bien de TPE. Angle du soleil et de la lune au lever et au coucher, et hauteur dans le ciel à une heure donnée... Le tout sur des très belles cartes topographiques.

 

7- Marées

Si vous partez près de la mer, notez également les horaires de marées, et éventuellement les coefficients et le marnage (tout cela varie chaque jour) pour la période où vous serez sur place. Les paysages marins n’ont rien à voir à marée haute et à marée basse.

 

8- SNAPP guide

Une application est sur le point de voir le jour. Il s’agit de SNAPP guide. L’idée est de permettre à des photographes de partager des infos sur leurs meilleurs spots, par région, ville ou pays. Quand y aller, pour y trouver quoi, tout y est, avec des exemples de photos réalisées sur place, pour vous permettre de préparer au mieux ce séjour photographique.

Je n’ai évidemment pas encore pu l’essayer, mais il me tarde de voir à quoi cela va ressembler. Je vous en ferai un retour dès que possible.

*     *     *

Toutes ces informations récoltées à droite et à gauche doivent alors être notées dans un carnet à idées, sur votre smartphone ou sur la carte topographique (en papier, cette fois) de la région, afin de les avoir sous la main lorsqu'il s'agira d'organiser les sessions photo le moment venu...

 

Dans un deuxième billet, nous verrons comment prolonger ce repérage sur place, afin de se donner les meilleures chances de réaliser de bonne photos dans le temps qui nous est imparti et avec la météo qu’on aura une fois sur place.

 

S’il vous semble que j’ai omis de mentionner un outil très utile, si vous n’êtes pas d’accord avec ma manière de faire, ou si vous avez tout simplement envie de vous exprimer, je vous invite à m’écrire sur ma page Facebook, ou à laisser un commentaire ci dessous.

DyrhólaeyDyrhólaeyPrès de Vik
Around Vik


Commentaires

7.STAGES PHOTO EN BRETAGNE - Sébastien Blond
Ah oui d'accord! Superbes ces paysages. Bon, non, je ne connaissais pas, et c'est une erreur de ma part. Il faudra vraiment que je m'y rende un de ces quatre !
Merci pour le lien, les photos sont superbes.
A +, Cyril.
;)
6.cyril(non inscrit)
Merci Sébastien

par contre il y a erreur je parlais pas de la suisse mais bien de la suisse saxonne, au sud de Dresde en Allemagne de l'Est. Je pense vraiment que ca te plairait
Je te met un thread de quelques photographes de la bas: http://www.elbsandsteinfoto.de/
5.STAGES PHOTO EN BRETAGNE - Sébastien Blond
Cyril, De la photo astro, j'en fais à l'occasion, mais je ne saurais pas te donner de conseils particuliers; Il y a plein de tutos sur internet de gens qui en font bien plus que moi. Je ne suis pas tellement un nocturne... Mais peut-être que si je buvais plus de vin, ça m'aiderait à tenir ! :)

Je suis passé en Suisse quelques fois, et c'est vrai qu'il y a de très très beaux paysages. J'ai de très bon souvenirs des lacs un peu partout... Et des sommets des Alpes, évidemment !
4.cyril(non inscrit)
Aha :)

Dis moi est ce que tu pratiques aussi un peu la photo de nuit/astronomique? Je serais pas contre qq tipps si tu en as

Sinon Sébastien as tu jamais songé à aller faire un tour en Suisse Saxonne? Je pense que les paysages de la bas combleraient tes attentes de photographe! Et en plus Dresde, Bautzen et Görlitz sont des villes magnifiques..
3.STAGES PHOTO EN BRETAGNE - Sébastien Blond
Merci à vous deux pour vos commentaires.

Attention, Mireille, je ne dis pas qu'il ne faut pas laisser de place à la surprise. Bien au contraire. Mais lorsque la priorité est de rentrer avec les meilleures photos possibles, alors en effet, un peu de préparation peur aider. Mais je laisse toujours une part de hasard. De toute façon, même lorsque l'on planifie, au final, on ne sait jamais exactement comment va être le temps. L'inspiration sur place peut alors être différente de ce qu'on imaginait. Il faut toujours être près à changer les plans si quelque chose d'intéressant se présente.

Merci Cyril pour ton commentaire. Perso, ce n'est pas le tire-bouchon que j'utilise le plus sur mon couteau suisse, mais bon, ça dépend des gens... :D Par contre, la boussole, ça oui, c'est vraiment l'outil à avoir! ;)
Aucun commentaire publié.
Chargement...

S'abonner
RSS