Quel(s) objectif(s) acheter pour votre appareil photo ?

March 22, 2017  •  Laisser un commentaire

 

La question revient stage après stage… “J’ai un kit reflex ou hybride APS-C avec un 18-55 dessus, qu’est-ce que je dois acheter ensuite ?”

Et ma réponse est tout aussi invariable “Eh bien, tout dépend de ce que vous faites...”

 

Les premières questions à vous poser sont :

  • Quels sont vos sujets favoris ? Paysage, portrait, ville, reportage…

  • Photographiez-vous plutôt en intérieur ou en extérieur ?

  • Quel est votre budget ?

  • Qu’êtes vous prêt(e) à porter dans votre sac (en terme de volume, de poids, de valeur…) ?

 

Grosso modo, pour une personne qui possède un kit équipé d’un transtandard de base (du type 18-55 avec ouverture glissante de f/3.5 à f/5.6), je recommande les achats suivants, en fonction de vos priorités (et l’ordre dans lequel je les donne n’est en rien l’ordre dans lequel vous devez les acquérir…) :

 

Le téléobjectif

Vous souhaitez pouvoir “aller plus loin” que vos 55mm. C’est vrai que ça fait court. Donc un zoom téléobjectif peut vous rendre service, du style 55-250 ou 70-300. Stabilisé tant qu’à faire, ce sera plus confortable à utiliser. Pour commencer, inutile d’en acheter un particulièrement lumineux, privilégiez le prix, la qualité d’image et la compacité.

Avantages :

  • Ils servent à vous rapprocher d'un sportif, à isoler les détails d’un paysage, d’une ville…

  • Ils permettent de faire de beaux portraits en isolant bien le sujet (plutôt en extérieur)

  • Pour certains, ils permettent de s’essayer à la macro, dans une certaines mesure…

  • Les 70-200 et 70-300 peuvent être montés sur des boîtiers plein format

  • Les 55-250 (pour APS-C uniquement) sont relativement compacts et légers

 

Inconvénients :

  • Ca fait un deuxième objectif à trimballer, à moins que vous ne partiez sur des “objectifs à tout faire”, du type 18-200 qui, certes, peuvent être pratiques, mais auront une qualité d’image et une ouverture plus modestes…

  • Pour ceux qui avaient l’habitude d'avoir leur appareil au fond d’un sac à main / à dos, il va falloir commencer à s’équiper d’un sac photo dédié…

  • C’est plus gros et plus lourd, évidemment, surtout si vous partez sur des 70-200 lumineux.

  • Si ce n’est pas le cas, ce sont des objectifs qui manquent de luminosité et sont compliqués à utiliser en intérieur

 

Le “Nifty Fifty”

Vous souhaitez faire davantage de portraits de près, de photos en basse lumière, de photo créative avec des profondeurs de champ très courtes (beaucoup de flou dans vos images), le tout pour un budget plutôt serré… Essayez un 50mm f/1.8 (surnommé "Nifty Fifty" en raison de son excellent rapport qualité prix).

Une alternative au 50mm : le 35mm f/2, qui cadre plus ou moins comme un standard en APS-C (c'est à dire comme un 50mm en plein format), vous offrant donc un cadrage moins serré et plus polyvalent.

Avantages :

  • Compacts et légers, ils sont discrets et moins impressionnants que les téléobjectifs pour les portraits

  • Très bon marché

  • Excellente qualité optique

  • Par leur focale fixe, ils sont un très bon moyen d’apprendre à composer et se positionner. Fini le “je sors l’appareil, je zoome, je shoote sans même chercher à me placer…”

  • Par la profondeur de champ très limitée qu’ils permettent, ils vous ouvrent les portes de la créativité et de nouvelles possibilités

  • Sur un APS-C, ces objectifs sont idéaux pour le portrait à courte distance, en intérieur comme en extérieur

 

Inconvénients :

  • Le fait de ne pas pouvoir zoomer peut dérouter les débutants, mais on s’y fait vite.

  • 50mm est une focale que vous avez déjà, certes… mais pour une ouverture de f/5.6, soit 3.3 stops moins ouvert. Et ça, ça change tout !

 

L’UGA

Vous aimez restituer les grands espaces, des monuments architecturaux, et vous manquez systématiquement de recul… Offrez vous de nouveaux horizons avec un zoom ultra grand angle (UGA), par exemple un 10-18 ou un 10-22… 10 mm, ça ne fait pas une grande différence avec 18mm pensez-vous ? Détrompez-vous et courez en essayer un, vous verrez, ça n’a rien à voir, et il vous faudra sans doute un peu de temps pour pour apprendre à l’utiliser correctement…

Avantages :

  • Tout rentre, le premier plan, la maison, l’immeuble, la montagne… tout rentre, je vous dis !

  • C’est assez amusant, voire même addictif…

 

Inconvénients :

  • Les déformations peuvent être très importantes, en particulier sur les côtés. Il est à proscrire pour photographier des êtres humains… ou alors il faudra assumer les conséquences…

  • Les sujets lointains (montagne, monuments) partent... très... très loin à l’arrière plan, au point d’être parfois relayés au second plan. Alors attention à votre composition, le premier plan ne doit pas prendre le pas sur votre sujet.

 

Le transtandard lumineux

Vous êtes satisfait avec votre plage focale (18 à 55mm) mais souhaitez gagner en qualité et en confort d'utilisation ? Remplacez votre zoom par un transtandard lumineux, comme les 17-55 f/2.8 stabilisés. Ca coûte plus cher, mais on se rapproche de la qualité professionnelle.

Avantages :

  • De meilleurs portraits à 55mm et f/2.8, mais la focale risque d’être parfois courte

  • Des photos en basse lumière un peu plus facilement qu’avant

  • Une meilleure qualité d’image pour des paysages plus “piqués”

 

Inconvénient :

  • Ça peut coûter cher (mais pas toujours) pour une plage focale que vous avez déjà…

  • C’est souvent plus gros et plus lourd que votre objectif actuel

 

Alors quel objectif, quelle marque ?

Je ne suis pas là pour faire du placement de produit, donc je ne vous propose pas d’objectifs en particulier. Vous pouvez bien entendu partir sur des produits vendus par la marque de votre boitier (Canon, Nikon, Sony…), mais pensez également à regarder du côté des marques tierces (Sigma et Tamron en particulier, mais aussi Tokina, Samyang...), qui proposent des produits de bonne qualité à un prix moindre que les grandes marques. Internet regorge de tests et de comparatifs, je vous laisse faire vos recherches en fonction de votre budget...

 

Quel que soit l’objectif que vous choisirez, trois petits détails seront à prendre en compte (mais qui peuvent avoir un gros impact sur le prix) :

  • Monture plein format ou APS-C seulement ? Dans le premier cas, vous avez un objectif plus gros, plus lourd, plus cher, mais que vous pourrez garder si vous décidez un jour de passer au plein format. Dans le deuxième cas, vous avez un objectif qui est donc plus compact, plus léger et, en général, moins cher, mais qu'il faudra remplacer si vous passez sur boîtier full frame...

  • L’ouverture maxi : Si vous pouvez vous le permettre, investissez dans des zooms lumineux, c’est à dire qui ouvrent à f/2.8. Sinon tant pis, ce n’est pas le matériel qui fait le photographe… ;)

  • La stabilisation : Notée VC, VR, IS, OS... en fonction des marques, elle représente un confort indéniable pour les plus longues focales, mais n’est pas forcément indispensable au-dessous de 50mm. A vous de voir…

  • La motorisation : USM, HSM, USD, AF-S, STM… Autant de sigles qu’il faudra déchiffrer… pour en déduire la rapidité et le bruit de l’auto-focus.

Pour conclure, je dirai que, autant que possible, il vaut mieux privilégier les objectifs au reste du matériel. Les objectifs peuvent servir pendant des années, et c'est eux qui font la qualité des images, le boîtier n'est que la boîte à outils...

Pour finir, pour des utilisations très spécialisées (la macro, l’astro, l’animalier, etc.), il vous faudra évidemment des objectifs spécifiques. De même, si vous faites exclusivement d’un seul style, vous pouvez choisir des objectifs plus spécialisés et donc moins polyvalents, mais qui répondront mieux à vos besoins. Tout cela se décide au cas par cas.

Voilà. J’espère que ce billet vous aidera à faire le bon choix pour commencer à vous équiper… 

A la prochaine ! Bye !


Commentaires

Aucun commentaire publié.
Chargement...

S'abonner
RSS